Le portage salarial, une alternative à l’indépendance ?

protection sociale

Exercer une activité en tant qu’indépendant n’est pas sans risques. Le défaut de protection sociale, les procédures complexes, les difficultés d’obtenir un appui financier sont autant d’éléments qui peuvent faire reculer certaines personnes. Heureusement, il existe une solution qui permet de pallier tous ces problèmes : le portage salarial. Cette alternative est encore mal connue par les travailleurs, bien qu’elle offre des avantages qui vont au-delà de tout ce à quoi ils pourraient s’attendre.

Portage salarial : la solution idéale pour les indépendants

Avant tout, il est important de comprendre comment fonctionne le portage salarial. La forme juridique y afférente est une excellente alternative, car elle associe les avantages du salariat et de l’auto-entreprenariat. Le principe repose sur le fait que le salarié porté conserve toute son autonomie dans la gestion de son entreprise. Du point de vue professionnel, la relation est tripartite : celui qui est « porté », ses clients et la société de portage.

Le travailleur indépendant établit un contrat avec cette dernière, qui joue le rôle d’intermédiaire avec la clientèle. Le contrat de prestation ainsi convenu concerne les missions du consultant et les procédures de facturation. La société de portage perçoit le chiffre d’affaires issu de ces missions, se charge des frais de gestion et des cotisations sociales. Le consultant, quant à lui, se voit verser une rémunération, tout comme n’importe quel employé. Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer sur ce lien.

Autrement dit, le travailleur indépendant possède le statut de salarié et profite, de ce fait, des avantages sans pâtir des contraintes auxquelles les micro-entreprises peuvent être confrontées. 

Une solution pour se défaire des tâches administratives

Le fait de contracter avec une entreprise de portage salarial offre d’abord des avantages du point de vue juridique. En effet, le salarié porté délègue toutes les démarches liées à la création de statut. Cette tâche est très fastidieuse pour quelqu’un qui commence ses activités. Le deuxième avantage réside dans le fait qu’en tant que telle, la société de portage est l’intermédiaire dans toutes les relations contractuelles entre le travailleur indépendant et ses clients. Les missions sont menées dans le cadre d’un CDD ou d’un CDI, ce qui permet au salarié porté de disposer d’une protection sociale, au même titre qu’un employé quelconque. Au cas où le consultant a besoin de souscrire un prêt, les établissements bancaires sont plus à même de le lui octroyer.

C’est aussi la société de portage qui s’occupe de toutes les démarches administratives, allant de la gestion des cotisations à l’établissement des bilans annuels. Cela procure un gain de temps non négligeable pour le freelance. Il se décharge des prises de tête lors de la tenue de la comptabilité et des procédures à effectuer auprès de l’URSAFF.

Des services personnalisés et des dispositifs d’aide

Dans de nombreux cas, l’entreprise de portage salarial propose au consultant un accompagnement sur mesure. Cela constitue une aide précieuse dans les démarches spécifiques auprès des clients, la conclusion des contrats ou encore le suivi des activités. L’interlocuteur est unique, il a une parfaite connaissance de votre situation et il peut alors vous trouver plus rapidement des clients grâce à son réseau. Éventuellement, la société de portage peut vous orienter dans la réalisation de formations. De plus, elle peut vous accompagner pour mener des missions à l’étranger, sans que vous ayez à supporter les lourdes démarches y afférentes. En effet, c’est la société qui gère les contrats dans leur intégralité, y compris les différentes procédures qui peuvent varier d’un pays à l’autre.

Le montant de la commission perçue dépend entièrement de la convention collective inhérente à l’entreprise de portage. Entre autres, il faudra aussi prévoir les charges sociales et patronales qui seront prélevées directement sur votre salaire brut mensuel.

Bien choisir la société de portage avec laquelle contracter

Bien que disposant à peu près du même fonctionnement, chaque société de portage salarial a ses propres particularités. C’est pourquoi votre choix ne doit pas se faire sur un coup de tête, car cela va avoir un impact sur le développement de vos activités. Mais face aux nombreuses structures existantes sur le marché, il est difficile de décider vers qui se tourner. Quelques indicateurs essentiels sont donc à considérer. En premier lieu, il est important de savoir si l’entreprise est financièrement solide. Dans cette optique, vous serez amené à analyser son chiffre d’affaires, le nombre d’employés ou les principales références clients. Par ailleurs, portez attention sur les garanties imposées par la Responsabilité Civile Professionnelle de l’entreprise de portage, au regard des missions proposées. La renommée de celle-ci est également un critère décisif. En effet, si vous optez pour un prestataire déjà bien positionné sur le marché et connu dans le monde professionnel, cela ne fera que simplifier toutes vos démarches. Enfin, penchez-vous sur les modalités liées aux frais de gestion. Une comparaison de plusieurs offres s’avère plus judicieuse afin de sélectionner le contrat le plus avantageux.

Le secret de la réussite de Paul Morlet dans le secteur optique
Trouver une agence de stand à Bordeaux